Ayn Rand, femme capital

Stéphane Legrand

Vous cherchez un point commun entre Les Simpson et le Tea Party, Angelina Jolie et Alan Greenspan, Mad Men et Dirty Dancing, le fondateur de Wikipedia et l’administration Reagan, ou encore Vladimir Poutine, Queer as Folk et Donald Trump ?

Il y en a un : Ayn Rand. Quasi inconnue en France, Ayn Rand est pourtant considérée aux États-Unis comme l’auteur du livre « le plus influent après la Bible». Romancière, philosophe et chantre de l’ultra-libéralisme, Ayn Rand a offert une mythologie au capitalisme, celle de l’entrepreneur comme surhomme et de l’égoïsme comme vertu ultime.

 

Stéphane Legrand combine les ressorts de l’essai et du récit pour analyser sa pensée et ses romans les plus marquants, qui font d’elle une pièce essentielle à la compréhension du monde contemporain. Il brosse le portrait captivant de cette émigrée russe « bigger-than-life », qu’on a pu qualifier d’« ultime drogue de passage vers une vie de droite », et dont le destin n’a rien à envier à ses fictions les plus rocambolesques.

L’auteur : Ancien élève de l’ENS, agrégé de philosophie, Stéphane Legrand est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Les Normes chez Foucault (PUF),  le Dictionnaire du pire, le Plaidoyer pour l’éradication des familles (Inculte), Styx Express (Gallimard) et Les 30 écrivains qui n’ont jamais donné suite (Le Contrepoint).

Revue de presse

La romancière qui fascine…

Slate

Article en ligne



Ce site utilise des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies. J'accepte